Slide background

Océans

Les satellites observent attentivement les océans de la planète

Qu’il s’agisse de suivre l’élévation du niveau de la mer, de cartographier les vents de surface et les courants océaniques, de surveiller la qualité de l’eau ou de participer au suivi de tortues de mer ou de requins, les satellites ont révolutionné notre capacité à surveiller les océans de la planète.

Puisque les océans, les terres émergées et l'atmosphère sont intimement liés, ce qui se passe dans les océans influence grandement la vie sur Terre.

Absorption et transport de chaleur

Les océans couvrent plus de 70 % de la surface de la Terre. Ils déterminent en grande partie le temps ainsi que notre climat en raison de leur capacité à absorber, stocker et transporter la chaleur du soleil.

Les océans stockent d’importantes quantités d’énergie sous forme de chaleur et contribuent à maintenir la température de la Terre à un équilibre relatif, en atténuant les changements de température plus marqués qui, sans cela, se produiraient tous les jours, toutes les saisons et tous les ans. On estime que 90 % du surplus d’énergie thermique stocké par la Terre au cours des cinquante dernières années est stocké dans les océans.

An ocean scene
Les océans reçoivent la majorité de leur chaleur le long de l’équateur, où le rayonnement solaire incident est deux fois plus important que dans les pôles.

Les échanges de chaleur, d’eau et de quantité de mouvement (vent) à la surface de la mer sont d’importants facteurs qui entraînent la circulation des océans. Les courants océaniques peuvent être engendrés par les marées, le vent, la topographie des fonds océaniques, la rotation de la Terre ainsi que les différences de température et de salinité des eaux marines, que l’on appelle circulation thermohaline.

Gaz à effet de serre

Réchauffement des océans

Le GIEC a indiqué que la couche océanique superficielle (0−700 m) s’est réchauffée entre 1971 et 2010, et qu’elle s’est probablement réchauffée entre les années 1870 et 1971. Les océans continueront à se réchauffer au cours du 21e siècle. La chaleur pénétrera de la surface jusque dans les profondeurs de l’océan et influencera la circulation océanique.

Les océans et l’atmosphère sont également liés par le fait que les océans sont à la fois une source et un puits de gaz à effet de serre.

La majorité de la chaleur s’échappe de l’océan sous la forme d’eau évaporée (principal gaz à effet de serre). La vapeur d’eau contribue cependant à la formation des nuages, qui ombragent la surface et ont un effet de refroidissement net.

Les océans absorbent également le dioxyde de carbone et peuvent contenir cinquante fois plus de carbone que l’atmosphère. On estime qu’ils freinent le changement climatique en absorbant 30 % des émissions de dioxyde de carbone liées à l’activité humaine, telles que la combustion d’énergies fossiles, la production de ciment, la déforestation et autres changements de l’utilisation du sol.


Le dioxyde de carbone à la surface des océans augmente (courbes rouges) et le pH diminue (violet) avec l’acidification des océans. Source : IPCC

Cycle de l’eau

Les océans jouent un rôle majeur dans le cycle de l’eau de la Terre, puisque la majorité de l’eau qui s’évapore dans l’atmosphère provient des océans. Cette eau se condense à son tour pour former des nuages, qui peuvent alors chuter sur Terre sous forme de précipitations (pluie ou neige). L’eau retourne alors dans les océans – par le biais des rivières – ou dans l’atmosphère en s’évaporant des terres, lacs etc. ou des plantes. Cliquer ici pour en savoir plus.

Surveiller les océans depuis l’espace

Les scientifiques surveillent les océans de la planète en recourant à la fois à des satellites et à des dispositifs d’enregistrement dans l’eau, tels que des bouées, des marégraphes et plus de 3 000 flotteurs profilants Argo. En savoir plus.

Les données des capteurs immergés fournissent des détails sur les conditions qui règnent à des endroits précis ; toutefois, pour avoir une vue d’ensemble de ce qu’il se passe dans les océans de la planète, les scientifiques nécessitent des satellites.

Par exemple, le satellite Jason-3 observe l’élévation du niveau de la mer, la hauteur des vagues et les vents, tandis que les satellites Meteosat d’EUMETSAT surveillent en permanence le transfert de chaleur à la surface de la mer ainsi que la température de surface.

Les satellites en orbite polaire Metop observent les vents et la température de surface de la mer. Ils emportent également des récepteurs ARGOS – fournis par le Centre national d’études spatiales (CNES, France) – qui recueillent des données provenant de dispositifs d’enregistrement dans l’eau, tels que les bouées, les flotteurs profilants Argo et même les animaux équipés d’émetteurs satellitaires.

 

Images satellites du Gulf Stream

L’un des courants de l’Atlantique les plus étudiés est le Gulf Stream, un courant marin chaud qui s’écoule à une vitesse moyenne de 6,4 km/h. Il longe la côte américaine, du Golfe du Mexique vers Terre-Neuve, puis traverse l’océan Atlantique en direction du Nord-Ouest de l’Europe, où il constitue la dérive nord-atlantique.
Cliquer ici pour en savoir plus sur les courants océaniques.

Observation des océans et données prévisionnelles

Pour obtenir les informations les plus récentes sur les océans, consulter MyOcean qui fournit un accès libre à des informations en temps réel sur l’état des océans (température, courants, salinité, niveau de la mer, glaces de mer, vents marins etc.) via un portail Web.

Points clés

  • Les océans couvrent plus de 70 % de la surface de la Terre
  • Ils stockent d’importantes quantités d’énergie solaire sous forme de chaleur et contribuent à équilibrer la température de la Terre
  • Les échanges de chaleur, d’eau et de vent à la surface de la mer déterminent la circulation des océans
  • Les océans peuvent absorber et retenir cinquante fois plus de dioxyde de carbone que l’atmosphère
  • Les océans jouent également un rôle clé dans le cycle hydrologique de la Terre
  • Les scientifiques peuvent surveiller l’élévation du niveau de la mer, la température de surface, la hauteur des vagues et les vents marins par satellites

Autres lectures (en anglais uniquement)

Copernicus: Europe's eyes on Earth

You might have heard us mention Copernicus before - not only on the Learning Zone, but regularly on our social media posts. However, in case ...

Read more
Global Ocean Colour - 2017

This fascinating video, narrated by Hayley Evers-King (Marine Earth Observation Scientist at Plymouth Marine Lab) highlights a year of ocean ...

Read more
What goes on #insideEUMETSAT

Ever wondered what it is exactly that we do here, who is using our data and why? Jonas Cuenin, Videographer at EUMETSAT answered some of tho ...

Read more
Twinning in Space!

On Wednesday 25th April, a new satellite was sent into orbit to become part of a very special double act... We'd like to introduce you to th ...

Read more