Slide background

Temps

Observer le temps depuis l’espace

Qu’il pleuve, qu’il fasse sec, qu’il vente ou qu’il neige, le temps est l’état de l’atmosphère à un moment et en un lieu précis.

Les caractéristiques complexes du temps qu’il fait sur Terre sont généralement dues au réchauffement inégal de la planète par le soleil. Cela se traduit par des écarts de température qui mettent l’atmosphère en mouvement, les systèmes météorologiques transportant la chaleur des latitudes basses vers les latitudes élevées.

Les zones de hautes et basses pressions, les vents, les nuages et la pluie ou la neige résultent tous directement ou indirectement de ce réchauffement inégal de la Terre par le soleil

Prévisions météorologiques

Le temps a une grande incidence sur nos vies, d’où l’importance de disposer de prévisions météorologiques fiables, surtout en cas de phénomènes météorologiques extrêmes, tels que tempêtes, vagues de chaleur ou cyclones tropicaux.

Les prévisions météorologiques sont également cruciales pour l’activité quotidienne des entreprises et de l’industrie : pilotes, agriculteurs, pêcheurs et marins, ainsi que les secteurs de la vente au détail, de l’énergie, du tourisme et de la construction, comptent tous sur des prévisions météorologiques précises pour leur fonctionnement.

Aujourd’hui, les prévisions météorologiques s’appuient sur la puissance de super-ordinateurs qui traitent des centaines de milliers d’observations de conditions météorologiques présentes grâce à des modèles mathématiques des océans et de l’atmosphère, afin de prévoir le temps à venir.


La Terre vue par le satellite Meteosat-10 d’EUMETSAT à 36 000 km d’altitude
Cliquer ici pour un affichage en temps réel

Cette discipline connue sous le nom de prévision numérique du temps est aujourd’hui la base de la prévision météorologique moderne.

La qualité d’une prévision météorologique dépend de celle des données servant à l’établir, d’où l’importance cruciale de connaître exactement l’état actuel de l’atmosphère et la surface de la Terre pour la prévision numérique du temps.

Les météorologues s’appuient par conséquent sur un réseau global de stations météorologiques, radars, radiosondes, bouées ocean monitoring , etc. Et pour obtenir une vue d’ensemble de ce qui se passe dans l’atmosphère, ils comptent sur les satellites météorologiques.

Observer le temps depuis l’espace

Les satellites météorologiques de l’Europe sont exploités par EUMETSAT. Il en existe deux types principaux : les satellites géostationnaires Meteosat et les satellites en orbite polaire Metop.

La capacité du nouveau super-ordinateur en fonction au Service météorologique allemand (Deutscher Wetterdienst) est supérieure à celle de 30 000 PC.

Meteosat

Les satellites Meteosat sont en orbite géostationnaire à 36 000 km au-dessus de la Terre. Évoluant à la même vitesse que la Terre, ils restent au-dessus du même point à la verticale de l’équateur et leur position avantageuse leur permet de transmettre une image complète de la Terre toutes les quinze minutes ou une prise de vue de l’Europe toutes les cinq minutes.

Ces satellites servent en particulier à détecter le développement de phénomènes météorologiques tels que les tempêtes ou le brouillard et à prévoir leur évolution dans les prochaines heures. Ces données servent également à la prévision météorologique à plus longue échéance et à la surveillance du climat.

Le principal instrument emporté par les satellites Meteosat Seconde Génération est l’imageur SEVIRI, qui observe les conditions atmosphériques à évolution rapide et transmet des images détaillées 24 heures sur 24.

Les 12 canaux spectraux de l’instrument SEVIRI sont capables de fournir des informations sur les tempêtes, les nuages, les vents, le brouillard, la pluie, la neige, le rayonnement solaire incident, les cendres volcaniques, la poussière, les températures de surface de la mer et des terres émergées et même les feux.

 

Cette vidéo montre le développement d’orages sur l’Europe les 18-19 juin 2013, observé par le satellite Meteosat-10 en orbite à 36 000 km au-dessus de la Terre. Les images de Meteosat permettent de surveiller en continu tous les stades de développement d’un orage.

Meteosat Seconde Génération

Le système Meteosat actuel, bâti autour des satellites Meteosat Seconde Génération (MSG) et de leur instrument principal SEVIRI, est capable de prendre une vue du disque terrestre complet en 15 minutes ou de l’Europe toutes les 5 minutes, en mode RSS (service de balayage rapide). EUMETSAT exploite simultanément deux satellites Meteosat Seconde Génération pour assurer aussi bien le service d’imagerie du disque complet que celui de balayage rapide couvrant l’Europe.

Le brouillard depuis l’espace

Les images de Meteosat permettent de surveiller 24 heures sur 24 la répartition géographique et l’évolution des brouillards. Elles servent, conjuguées à d’autres techniques, à faciliter la détection et le suivi de la formation des brouillards et à prévoir quand ils vont probablement se dissiper. Cette information est particulièrement importante aux abords des aéroports, des principaux réseaux routiers, des ports et des routes maritimes.

Metop

Les satellites Metop font le tour du globe en passant à peu près par les pôles. Leur relative proximité vis-à-vis de la Terre (à 817 km d’altitude) leur permet fournir une vue globale beaucoup plus rapprochée et plus détaillée de l’atmosphère, des océans et des terres émergées.

Chaque satellite Metop emporte huit instruments principaux permettant de mesurer des paramètres atmosphériques, dont les profils de température et d’humidité, les propriétés des nuages, ainsi que des gaz à effet de serre et à l’état de traces tels que l’ozone, le dioxyde d’azote, et le dioxyde de soufre.

Les instruments de Metop observent également les surfaces océaniques et continentales, mesurant le vent à la surface des océans, la glace, la neige et l’humidité des sols.

 

Les données des instruments Metop, telles que la température, l’humidité et les vents, servent aux prévisions météorologiques jusqu’à 10 jours d’échéance. Les satellites jouent un rôle clé dans la surveillance du climat et de l’environnement.

Suivre Metop en direct

Une année météorologique autour du globe – depuis l’espace

Cette animation a été créée à l’aide des images des satellites géostationnaires d’EUMETSAT, de la NOAA et de la JMA. Elle montre le temps qu’il a fait durant toute l’année 2013 sur la planète, tel qu’il a été observé par les satellites à 36 000 km au-dessus de la Terre. Mark Higgins, formateur à EUMETSAT, est aux commentaires.

 

Remontée dans le temps – le premier satellite météorologique

Le premier satellite météorologique dans le monde, TIROS-1, a été lancé le 1er avril 1960 depuis Cap Canaveral, en Floride. TIROS (Satellite d’observation par télévision sensible à l’infrarouge) était un satellite en orbite polaire qui a emporté deux caméras de télévision et deux enregistreurs à rubans magnétiques.

Premier satellite à avoir donné aux scientifiques une vue de la Terre depuis l’espace, il a marqué le début d’une ère nouvelle dans la météorologie satellitaire.

Liens utiles

OMM - Site Web éducatif, temps et climat

Fiches du Met Office - Une série de fiches donnant un aperçu de divers aspects du temps

Météo-France - Le site Web éducatif de Météo-France (en français)

Site Web MetLink- Ressources pédagogiques pour l’enseignement du temps et du climat.

Points clés

  • Les caractéristiques complexes du temps qu’il fait sur Terre sont dues au réchauffement inégal de la planète par le soleil.
  • Les prévisions météorologiques sont cruciales pour la protection des personnes et des biens et pour l’activité quotidienne des entreprises et de l’industrie.
  • La qualité d’une prévision météorologique dépend de celle des données servant à l’établir. Aussi les météorologues s’appuient-ils sur un réseau global de stations météorologiques, radars, radiosondes, bouées océanographiques, etc. et de satellites météorologiques.
  • Les satellites météorologiques de l’Europe sont exploités par EUMETSAT. Il en existe deux types principaux : les satellites géostationnaires Meteosat et les satellites en orbite polaire Metop.
  • Le rôle principal des satellites Meteosat est de contribuer à la détection et à la prévision des épisodes météorologiques à fort enjeu et à évolution rapide, tels que les orages ou le brouillard, jusqu’à six heures d’échéance.
  • Plus proches de la Terre, les satellites Metop fournissent une vue globale plus détaillée et leurs données servent à la prévision du temps jusqu’à 10 jours d’échéance ainsi qu’à la surveillance du climat et de l’environnement.

Autres lectures (en anglais uniquement)

A year of ozone 2016

The video shows ozone in the Earth’s atmosphere over the poles from January to December 2016 and is compiled from a model run by the Coperni ...

Read more
Climate education week

Following Earth Day on April 22, it’s already climate education week. Below we identify some online tools that can be explored to learn more ...

Read more
Mesmerising animation of 2016 sea surface temperature

In a recent animation produced by EUMETSAT, remote sensing scientist Anne O’Carroll describes a year of sea surface temperature (SST) in 201 ...

Read more
Final goodbye for Meteosat-7

Meteosat-7, the so-called “grandaddy” of meteorological satellites, began its final journey to the “satellites graveyard” on Sunday. Laun ...

Read more